vendredi 4 avril 2014

Communiqué d'Yvan Benedetti

Communiqué d'Yvan Benedetti,
Conseiller municipal de Vénissieux

Grâce au travail acharné de nos militants bénévoles, grâce au courage de nos colistiers, grâce au soutien de nos généreux donateurs et surtout grâce à votre volonté de changement, notre liste « Vénissieux Fait Front » a recueilli 11,50 % des suffrages (1408 voix) au premier tour de ces élections municipales, le dimanche 23 mars, et 10,30 % (1355 voix) au second, le dimanche 30 mars, assurant ainsi ma réélection au Conseil Municipal de Vénissieux et l'élection d'un second conseiller municipal, Estelle Gagon, nous permettant ainsi de conserver le même nombre d'élus qu'auparavant ! Merci à tous !

Ces résultats montrent bien que, loin de nous effondrer au second tour comme certains pensaient déjà le prédire avec certitude sitôt notre présence au second tour confirmée, nous avons su au contraire fidéliser notre électorat. En effet, si notre pourcentage se retrouve être légère en baisse, du fait de la hausse de la participation, le nombre de voix obtenues reste, lui, sensiblement le même puisque nous perdons à peine une cinquantaine de voix, ce qui est totalement négligeable à l'échelle d'une ville de plus de 60.000 habitants comme Vénissieux.

Plusieurs leçons sont à tirer de ce scrutin. Tout d'abord, nous avons prouvé à cette occasion que les Nationalistes peuvent enrayer la spirale du vote utile en faveur de la droite systémique, s'ils se donnent la peine de mener une véritable campagne de terrain et d'adopter une attitude combattive face aux tenants du système, de droite comme de gauche. D'autre part, que nous pouvons faire aussi bien, voire mieux, que le Front National, sans nous renier, ni trahir notre idéal et sans passer sous les fourches caudines du système. Et enfin, qu'il était possible de rallier l'approbation de nombreux Français en défendant des positions radicales et sans concessions, pourvu qu'elles soient défendues avec sérieux, mais surtout de la conserver, en dépit d'une campagne de diffamation co-organisée par les représentants de leur république, comme le préfet Carenco, et les médiats aux ordres.

Le vrai combat pour arracher Vénissieux des mains des communistes qui mettent cette commune en coupe réglée depuis 80 ans commence maintenant. Nous combattrons pour la victoire, pour défendre au quotidien les Vénissians, pour prendre cette mairie aux prochaines élections et restaurer enfin la France à Vénissieux. Car pour défendre les droits des Français, souvent discriminés dans leur propre pays, nous serons toujours  présents ! Courage, on les aura !


Yvan Benedetti
Conseiller Municipal de Vénissieux
Président du groupe Vénissieux Fait Front